Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 avril 2014 4 10 /04 /avril /2014 12:18

 

canelo2.jpg

 

Canelo avait un maître, un bon maître qui se moquait que son chien soit bâtard ou de race, il l'aima it tout simplement...

Partout où il allait, le chien était sur ses pas, n'importe où, à n'importe quel moment, y compris à l'hôpital où le monsieur devait suivre une dialyse régulièrement, chaque semaine.

Canelo avait l'habitude d'attendre à la porte de l'hôpital que son maître ressorte pour retourner bien au chaud ou bien au frais dans sa maison...

Et puis il y eut ce jour .....
ce jour où le maître entrera à l'hôpital pour, cette fois y mourir...

Canelo restera avec l'espoir de voir son maître sortir par la grande porte comme d'habitude et de ce jour restera 12 ans à l'entrée des urgences attendant ce qui ne pouvait qu'être l'évidence pour lui :
revoir son maître et retourner à la maison avec lui...

Sous la pluie, le froid, la neige, le soleil ..... 12 ans..

 

Canelo attendra 12 ans ......

La faim, la soif, rien ne l'éloignera dans sa foi de voir son maître franchir la porte. Une foi qui attendrira certains habitants qui, dès lors, s'occuperont de lui et lui éviteront la perrera. Jamais il ne s'est éloigné de cette porte et ce même avec la faim et la soif qui le tenaillaient.

il attendra 12 ans, jusqu'à ce jour du 9 décembre 2002 où il sera écrasé par un véhicule devant l'hôpital

Canelo est très connu dans la ville de Cadiz, tellement connu qu'il a donné son nom à une ruelle de Cadiz et qu'une plaque a été apposée pour raconter son histoire....

Partager cet article

Repost 0
Published by Baron Eraser - dans Comportements
commenter cet article

commentaires

Meryl 10/04/2011 12:14


Bonjour Baron,je parcours votre site avec beaucoup d' interêt et je vous simplement saluer le travail. Merci et bonne continuation :=)


Baron Eraser 10/04/2011 12:22



Merci beaucoup, c'est très gentil :)



petitions-felinefm.over-blog.com 21/12/2010 12:43


C'est magnifique, Baron, mais d'une abyssale tristesse. Ce chien a vécu le prix de l'amour et de la fidélité: son bonheur sera total dans l'autre réalité. Nul doute qu'il reverra sont maître dans
la grande lumière. Avec une telle conviction, je ne devrais pas être triste, pourtant, mon coeur a mal.
Bien à toi,
Bernadette


Baron Eraser 22/12/2010 09:50



Merci mon amie.Oui c'est une belle mais triste histoire...