Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 10:47

Je suis un homme, mais je suis aussi une femme.
Je mange, marche, vis dans notre société, en l'occurrence en France.
J'ai un mari ou une épouse, parfois des enfants.
Je travaille, ou j'ai travaillé, paye mes impôts.
J'essaie d'être courtois avec mes voisins.
Je surveille leur maison en été, j'arrose leurs fleurs,
Je nourris leurs chats, chiens et oiseaux.
En retour, ils font pareil pour moi.

 

 

Je vais au marché faire mes courses.
Je marche normalement dans la rue, je souris aux passantes et aux passants.
J'ai deux chats, un chien et des oiseaux.
Je les aime, je les nourris et je les protège.
Je parle et rencontre des amis, je suis socialement intégré.
J'aime faire de nouvelles rencontres.
Je vote au mieux pour mon Pays.
J'aime faire des cadeaux à mes proches, et qu'ils m'en fassent.

 

23-97.jpg

Et pourtant, au fond de moi, est tapis un noir secret.
Une chose immonde qui gronde et ne demande qu'à sortir, à rugir.
Une chose si laide qui parfois prend le contrôle pour s'abreuver du sang innocent.
Cette masse sombre, noire, abjecte, toujours en moi,
Aime se repaitre de la torture et de la souffrance d'un être sans défense.
Elle aime voir le sang, les tripes, entendre les cris et voir le regard suppliant,
Pour ne donner que la mort.
Cette chose immonde fait partie de moi, je l'aime.
J'aime cette sensation de pouvoir me repaitre en toute impunité de la mort,
J'aime ce plaisir que me procure de voir couler le sang, de voir couler la souffrance,
J'aime au point de parfois en jouir d'entendre ces hurlements de douleur,
Ces suppliques qui ne seront jamais écoutées.
Je me délecte des entrailles qui tombent, des morceaux de chair qui volent
Je savoure les derniers soupirs, je hume le dernier souffle.

16252410-vampire-joli-sur-fond-noir-avec-un-verre-de-sang.jpg Et puis, ma coupe pleine et ivre du sang innocent versé,
Je retourne à ma vie tranquille,
Je reprend ma forme humaine, vieille ou jeune,
Je remarche sur mes pas bien tracés, biens réglés.
Normal, invisible.
Mais le monstre est toujours là, tapis, prêt à sortir de nouveau.

 

 

2710167180_1.jpg

Je sais que je suis un monstre, une abomination.
Mais j'aime ca. Et j'aime ce système qui me protège.
Malheurs à vous, je peut être votre voisin, votre voisine.
Votre frère ou votre soeur, votre père ou votre mère.

Je suis... un Afficionados.

Partager cet article

Repost 0
Published by Baron Eraser - dans Tauromachie = Secte
commenter cet article

commentaires