Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 juin 2013 2 11 /06 /juin /2013 09:43

 Pilou, bébé chien, va venir au monde dans quelques minutes. Il est à ce stade de l'avant Vie où, juste avant la naissance, il comprend tous les mystères du Monde, voit tout ses secrets, même les plus noirs.

 

Il peut par la simple force de l'esprit, parler à Gaïa, l'esprit de la Terre.

breath_gaia.jpg

 

Il lui demande :
- Gaïa, puis-je te demander une faveur ?
- Oui bien sur, je t'écoute Pilou.
- Pourquoi vouloir m'insuffler l'énergie de la Vie sur cette Terre, pour être le compagnon des Humains ? La plupart ne vivent que pour eux- même. Ils sont toujours insatisfaits, arrogants, et pour certains c'est pire et lamentable. Ils prennent même plaisir à torturer les Vies innocentes que tu leur envoie sans cesse. Pourquoi tout cela ? Pourquoi ne pas les laisser seuls, sans animaux, pourquoi ne pas les oublier ?

 

 

Gaïa réfléchit longuement, puis lui répondit :
- Pilou, mon fils. Tu es intelligent et perspicace, et ta réflexion est juste ; et tes questions fondées. Mais, voit-tu, les humains sont fait de la même énergie que toi, ainsi que toutes les autres créatures de cette Terre : oiseaux, mammifères, reptiles, poissons, plante. Vous êtes donc Frères et Soeurs. Mais tes frêres Humains sont les plus malheureux que je n'ai jamais vu. Ils sont si peu à connaitre l'Amour et la Paix, la Joie et le Bonheur. Et c'est pour cela que je t'envoi vers eux, afin que ton coeur pur comme un diamant arrive à leur apporter cette Paix et cet Amour qui leur manque tant. Car sans Toi et tes Soeurs et tes Frères, ils seraient définitivement perdus.

 

 

Pilou réfléchit a son tour, et dit :
- Gaïa, puis-je te demander une dernière faveur ?
- Oui bien sur.
- Pourquoi insister autant ? Regarde le nombre de Vie qu'ils tuent et massacrent chaque jour : des centaines de millions. Et celles qu'ils ne tuent pas, vivent souvent dans de si horribles conditions. Pourquoi ne pas les faire disparaitre ?

 

 

Gaïa réfléchit de nouveau longuement.
- Pilou, mon fils. Si j'ai le pouvoir de donner le souffle de Vie, je me refuse d'avoir celui de l'enlever. Car ce faisant, je deviendrais comme eux, comme les humains. Et si j'insiste, c'est parce que je reste convaincu qu'il finiront par changer : il apprendront à écouter, ils apprendront à voir, ils apprendront à laisser parler leur coeur. Le chemin n'est pas simple ni facile, mais ils ont tous un point commun : ils ont tous le choix de prendre tel ou tel chemin.

 

 

Pilou pris une longue inspiration. Il sentit un appel. Sa venue au monde était proche.
- Gaïa, encore une question s'il te plait ?
- Bien sur.
- Pourquoi ne pas me faire venir au monde sous l'aspect d'un objet auquel l'Homme tient? Il prend plus soin des Choses inertes et souvent inutiles que de la Vie. Beaucoup attachent plus d'importance à des objets inanimés qui ne sentent et ne ressentent rien : ni douleur, ni froid, ni faim, ni maladie, ni tristesse.

 

Gaïa enveloppa Pilou d'énergie pure faite de compassion, d'amour, de bonheur, de joie, de câlin, de tendresse. Pilou en eu les larmes au yeux, et ses paupières débordèrent d'un flot chaud et sucré. Quel félicité, quel bonheur !

 

 

Puis Gaïa lui dit :

 - Voila pourquoi Pilou. C'est ce que tu ressentira si tu ouvre le coeur des Hommes lorsqu'ils s'occuperont de toi, te cajoleront, t'embrasseront. Et c'est aussi ce qu'ils ressentiront lorsque c'est Toi qui ira les réconforter. Voila ce que tu va donner et recevoir. Voila pourquoi je t'envoie vers eux. Voila pourquoi j'envoie des millions de Vie vers eux.

 

 

Le petit coeur de Pilou s'emplie d'un courage à toute épreuve, d'une volonté de fer, d'un indéfectible fidélité. Il se senti pleinement confiant. Mais un doute le saisie soudain :

 

- GaIa, pardonne moi, mais j'ai peur.
- Peur de quoi Pilou ?
- Peur d'oublier ce que je viens de ressentir, peur d'oublier mon but, peur de ne plus me rappeler tes sages conseils.
- N'ai pas peur mon fils, tout ceci est inscrit dans ton coeur à jamais.

 

monde-tou-bebe-chiot-big.jpg

L'appel se fit si fort qu'il se senti partir,

son esprit s'embruma, et il vint à la Vie.

 

 

Baron Eraser - 14/09/2011

Tous droits réservés. Vous pouvez partager et dupliquer ce texte sans le modifier et en citant l'auteur.

Les images appartiennent à leur auteur respectif et ne sont là que pour illustration.

Repost 0
Published by Baron Eraser - dans Evolution de l'Humanité
commenter cet article
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 10:47

Je suis un homme, mais je suis aussi une femme.
Je mange, marche, vis dans notre société, en l'occurrence en France.
J'ai un mari ou une épouse, parfois des enfants.
Je travaille, ou j'ai travaillé, paye mes impôts.
J'essaie d'être courtois avec mes voisins.
Je surveille leur maison en été, j'arrose leurs fleurs,
Je nourris leurs chats, chiens et oiseaux.
En retour, ils font pareil pour moi.

 

 

Je vais au marché faire mes courses.
Je marche normalement dans la rue, je souris aux passantes et aux passants.
J'ai deux chats, un chien et des oiseaux.
Je les aime, je les nourris et je les protège.
Je parle et rencontre des amis, je suis socialement intégré.
J'aime faire de nouvelles rencontres.
Je vote au mieux pour mon Pays.
J'aime faire des cadeaux à mes proches, et qu'ils m'en fassent.

 

23-97.jpg

Et pourtant, au fond de moi, est tapis un noir secret.
Une chose immonde qui gronde et ne demande qu'à sortir, à rugir.
Une chose si laide qui parfois prend le contrôle pour s'abreuver du sang innocent.
Cette masse sombre, noire, abjecte, toujours en moi,
Aime se repaitre de la torture et de la souffrance d'un être sans défense.
Elle aime voir le sang, les tripes, entendre les cris et voir le regard suppliant,
Pour ne donner que la mort.
Cette chose immonde fait partie de moi, je l'aime.
J'aime cette sensation de pouvoir me repaitre en toute impunité de la mort,
J'aime ce plaisir que me procure de voir couler le sang, de voir couler la souffrance,
J'aime au point de parfois en jouir d'entendre ces hurlements de douleur,
Ces suppliques qui ne seront jamais écoutées.
Je me délecte des entrailles qui tombent, des morceaux de chair qui volent
Je savoure les derniers soupirs, je hume le dernier souffle.

16252410-vampire-joli-sur-fond-noir-avec-un-verre-de-sang.jpg Et puis, ma coupe pleine et ivre du sang innocent versé,
Je retourne à ma vie tranquille,
Je reprend ma forme humaine, vieille ou jeune,
Je remarche sur mes pas bien tracés, biens réglés.
Normal, invisible.
Mais le monstre est toujours là, tapis, prêt à sortir de nouveau.

 

 

2710167180_1.jpg

Je sais que je suis un monstre, une abomination.
Mais j'aime ca. Et j'aime ce système qui me protège.
Malheurs à vous, je peut être votre voisin, votre voisine.
Votre frère ou votre soeur, votre père ou votre mère.

Je suis... un Afficionados.

Repost 0
Published by Baron Eraser - dans Tauromachie = Secte
commenter cet article
19 mai 2013 7 19 /05 /mai /2013 17:57

Les Fous Sanglants


"Les affiocs (afficionados) : votre temps est compté.
Bientôt vous vous éteindrez et tout le monde vous oubliera,
Vous et votre passion perverse de dégénérés sanguinaires,
Vous les fous errants cherchant à détruire la réelle beauté,
Vous les malades mentaux dont la société ne s'occupe pas encore.
Vous et votre engeance co-sanguine ne pourra survivre bien longtemps encore.

 

anti-corrida-capea-becerrada-bolsin--enfant


Vos efforts désespérés pour tenter de vous sauver sont vains,
Car vos gestes désordonnés ne font que vous enliser un peu plus
Chaque jour dans les sables mouvants de l'Amour universel.

Bientôt, la Société vous prendra en charge,
Afin de vous faire enfermer

Afin de vous empêcher de continuer à nuire, car, enfin,
Le plus grand nombre se rendra compte de votre dangerosité.

 

corrida-la-sangria-nacional

 

Et il viendra même un temps ou certains s'écrieront "IMPOSSIBLE !"
Quand les plus anciens leurs raconteront votre triste histoire,
L'histoire des "Fous Sanglants", qui, pire qu'une horde de barbares

 

Se repaissaient des litres de sang déversés par un innocent pacifique,
Sans défense, dans une arène dont vous fixez les limites,
Afin de vous délecter de ses cris et de sa souffrance.

 

michelito-lenfant-torero-tue-six-taureaux-L-4


Le temps viendra ou la Société se rendra compte
Qu'il est totalement impensable que vous soyez en liberté.
Bientôt, votre sous-espèce s'éteindra,

Au fond d'un lit d'hôpital, au fond d'une prison,
 

 

Seuls, ignorés, oubliés, baignant dans vos excréments,
Car vous serez devenus des Pariâts, des Apostats,
Que le Monde fuira et aura honte d'avoir un jour dans sa jeunesse,
Enfanté, nourri et laissé grandir.

 

une-corrida-de-taureaux.jpg

 

Oui, bientôt le temps viendra où, enfin,

De victimes malheureuses et innocentes

Ils seront appelé Liberté et Félicité,

Débarrassé à tout jamais de vous et de votre folie.

 

taureaux.jpg


Et personne,
Absolument personne ne vous regrettera."

 

 

Baron Eraser

Repost 0
Published by Baron Eraser - dans Tauromachie = Secte
commenter cet article
9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 11:10

86379_678718208_little-demon_H114356_L.jpg

"Le Pervers Narcissique (aussi appelé Pervers Narcissique Manipulateur, ou PNM)  est une personne totalement dépourvue d'empathie, qui n'éprouve aucun respect pour les autres, qu'il considère comme des objets utiles à ses besoins de pouvoir, d'autorité."

 

Article a mettre en corrélation avec celui-ci : Les Trolls sur Internet

 

Autre article très bon à lire aussi par Patrick Fraselle, pshychanalyste et psychothérapeute : Comportement à avoir vis à vis des groupes racistes ou sadiques

 

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Complément d'information rajouté le 28/12/2011

 

- Isabelle Nazare Aga est a l'origine du "fameux" questionnaire et a développé toute une littérature sur le sujet. il est important de préciser qu'il est impossible de penser pouvoir diagnostiquer un PNM sur la seule base du questionnaire, qui comporte 30 questions en tout. -> SITE WEB


- Marie France Hirigoyen est la spécialiste de l'une des armes possible du PNM : le harcèlement moral. -> SITE WEB

 

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 

 

 

-=(x) EXPLICATION ULTRA COURTE (x)=-

 

Pour le reconnaitre : le Pervers Narcissique Manipulateur critique tout et n'apporte rien, aucune solution, aucun réconfort, aucune aide. Il écrase pour se faire briller.

Ses armes :  la moquerie gratuite, le mépris, le dédain, les petties phrases assassines.

Pour s'en débarrasser  : lui dire qu'on la découvert et qu'il nous amuse beaucoup, et lui donner ce lien ( ;) )

 

 

 

Si une personne répond à 14 de ces critères, il est un Pervers Narcissique Manipulateur.

01. Il culpabilise les autres au nom du lien familial, de l'amitié, de l'amour, de la conscience professionnelle
02. Il reporte sa responsabilité sur les autres, ou se démet des siennes
03. Il ne communique pas clairement ses demandes, ses besoins, ses sentiments et opinions
04. Il répond très souvent de façon floue
05. Il change ses opinions, ses comportements, ses sentiments selon les personnes ou les situations
06. Il invoque des raisons logiques pour déguiser ses demandes
07. Il fait croire aux autres qu'ils doivent être parfaits, qu'ils ne doivent jamais changer d'avis, qu'ils doivent tout savoir et répondre immédiatement aux demandes et questions
08. Il met en doute les qualités, la compétence, la personnalité des autres : il critique sans en avoir l'air, dévalorise et juge
09. Il fait faire ses messages par autrui
10. Il sème la zizanie et crée la suspicion, divise pour mieux régner
11. Il sait se placer en victime pour qu'on le plaigne
12. Il ignore les demandes même s'il dit s'en occuper
13. Il utilise les principes moraux des autres pour assouvir ses besoins
14. Il menace de façon déguisée, ou pratique un chantage ouvert
15. Il change carrément de sujet au cours d'une conversation
16. Il évite ou s'échappe de l'entretien, de la réunion
17. Il mise sur l'ignorance des autres et fait croire en sa supériorité
18. Il ment
19. Il prêche le faux pour savoir le vrai
20. Il est égocentrique
21. Il peut être jaloux
22. Il ne supporte pas la critique et nie les évidences
23. Il ne tient pas compte des droits, des besoins et des désirs des autres
24. Il utilise souvent le dernier moment pour ordonner ou faire agir autrui
25. Son discours paraît logique ou cohérent alors que ses attitudes répondent au schéma opposé
26. Il flatte pour vous plaire, fait des cadeaux, se met soudain aux petits soins pour vous
27. Il produit un sentiment de malaise ou de non-liberté
28. Il est parfaitement efficace pour atteindre ses propres buts mais aux dépens d'autrui
29. Il nous fait faire des choses que nous n'aurions probablement pas faites de notre propre gré
30. Il fait constamment l'objet des conversations, même lorsqu'il n'est pas là. »

 

 

 

-=(x) VIDEO D'UNE PSYCHOLOGUE (x)=-

 

Très bonne vidéo de Laetitia Boutry, psychologue qui décrypte le fonctionnement d’une personnalité manipulatrice. Elle nous apprend notamment à reconnaître les ruses et mécanismes de ces personnes au comportement pathologique.

Merci à Isabelle Le Boussard :)

Le lien n'est plus valide...
Si quelqu'un le retrouve, merci de me l'envoyer ;)

 

 

 

 

-=(x) EXPLICATION COURTE (x)=-

pervers-narcissique.jpg

Sujet traité pour un homme, mais valable pour une femme aussi.

 

 

Le Manipulateur Pervers appellé aussi PERVERS NARCISSIQUE :

A la fois prédateur et illusionniste,il cherche à posséder autrui, détruire son intégrité psychique et morale pour la simple gratification de son ego.

Les pervers narcissiques passent la plupart du temps en société pour des êtres tout à fait normaux, affables et charmants, plutôt bien intégrés socialement. Parce qu'ils vous abordent toujours avec un masque, ils sont assez difficiles à repérer et d'autant plus dangereux. Dans la majorité des cas, vous commencez à entrevoir ce qu'il vous a fait subir bien après être sorti de son emprise, lorsque le pouvoir anesthésiant de celle-ci commence à se dissiper.

Alors là c'est le choc. Après le déni, les doutes,vient la culpabilité, mais pourquoi m'a t-il choisi moi ?, suis-je complice, en partie responsable ? Puis,c'est la prise de conscience de n'avoir été que le jouet d'une manipulation dès plus cruelle dont l'objectif final était une démolition psychologique.Vous avez été victime de harcèlement moral.
Vous tombez de très haut. En effet, une des armes du pervers narcissique c'est votre morale, votre vision de l'homme.

 

Pourquoi la personne sensée vous aimer s'acharnerait tant à vous détruire? Mais comment imaginer pareille perversion ? Une agression si insidieuse car indirecte ( non physique et parfois même non verbale) ne représente t'elle pas le crime parfait? Pas de preuves tangibles, pas d'arme du crime, rarement des témoins et en apparence pas de mobile!

 

D’emblé on le trouve attirant, charismatique ; Il fascine par son côté ténébreux .les débuts de la relation avec un pervers narcissique ont toujours un côté magique, et donne à la victime l’impression de vivre un rêve éveillé.

 

Sa force de conviction est incommensurable. Il se présente toujours comme l’homme idéal, celui qui correspond à vos attentes, votre âme sœur. Mystérieux, un brin enfantin, souvent protecteur. Trop attentionné pour être sincère, trop poli pour être honnête. Apparence si lisse qu’elle en est suspecte.

 

Il est si charmant et tellement convaincant que l’on demande qu’à le croire et à lui faire confiance. ‘ Il répond de façon quasi obsessionnelle à ce que vous attendez d’un partenaire.’ C’est qu’il est très attentif dans un premier temps à repérer les désirs et attentes inconscientes de sa proie. L’expression un regard pénétrant prend toute sa réalité chez lui. C’est une façon de mettre l’autre sous emprise, de le vampiriser, l’impressionner et l’emprisonner. Il veut subjuguer sa proie, lui faire peur pour la soumettre.

 

Il ne cesse de brouiller les cartes pour éviter d’être percé à jour. Rien de plus difficile que de coincer un pervers narcissique. Il n’est jamais là ou on l’attend. Instable, il a la bougeotte. Ce que ‘les spectateurs’ prennent souvent pour une force intérieure inébranlable n’est en fait que l’expression de son vide intérieur et affectif

 

Origine de ce texte : http://www.pervers-narcissiques.blogspot.com

 

 

 

 

 

-=(x) EXPLICATION LONGUE (x)=-

 

pervers-narcissique-copie-1.jpg"Le bourreau ou "pervers narcissique" suivant la pathologie dressée par Mme Hirigoyen, peut être un homme ou une femme ; la violence morale n'est pas l'apanage des seuls hommes, bon nombre de femmes sont des tyrans domestiques ; les médias donnent trop souvent l'impression que les harceleurs sont tous des hommes et nous devons bannir ce jugement erroné, les hommes victimes ont tout simplement plus de mal à parler de leurs souffrances.


Quel que soit son sexe, son âge, sa nationalité, le bourreau a toujours le même comportement, il vampirise sa victime, buvant son énergie vitale. On peut mettre des années avant de se rendre compte du processus de destruction mis en place. Au commencement il peut n'y avoir que des petites brimades, des phrases anodines mais méprisantes, pleines de sous entendus blessants, avilissants, voir violents, c'est la répétition constante de ces actes qui rend l'agression évidente. Souvent un incident vient déclencher la crise qui amène l'agresseur à dévoiler son piège ; en règle générale, c'est la prise de conscience de la victime, et ses sursauts de révolte, qui vont déclencher le processus de mise à mort : car il peut y avoir véritable mise à mort psychique, où l'agresseur n'hésitera pas à employer tous les moyens pour parvenir à ces fins: anéantir sa proie.


Le "pervers narcissique" est une personne totalement dépourvue d'empathie, qui n'éprouve aucun respect pour les autres, qu'il considère comme des objets utiles à ses besoins de pouvoir, d'autorité. Il a besoin d'écraser pour exister : et la proie rêvée reste l'enfant fragile et malléable, avec sa confiance illimitée et sa soif d'amour et de reconnaissance.
Le bourreau ne possède pas de personnalité propre, elle est forgée sur des masques dont il change suivant les besoins, passant de séducteur paré de toutes les qualités, à celui de victime faible et innocente, ne gardant son véritable visage de démon que pour sa victime. Et encore peut il jouer avec elle au chat et à la souris, faisant patte de velours pour mieux la tenir, puis sortant ses griffes lorsqu'elle cherche à s'évader.

 

Ce sont souvent des êtres doués d'une intelligence machiavélique, leur permettant d'élaborer des pièges très subtils.
Ils culpabilisent à outrance leur proie, ne supportent pas d'avoir tort, sont incapables de discussions ouvertes et constructives ; ils bafouent ouvertement leur victime, n'hésitant pas à la dénigrer, à l'insulter autant que possible sans témoins, sinon ils s'y prennent avec subtilité, par allusions, tout aussi destructrices, mais invisibles aux regards non avertis.


Méfions-nous de son apparence séduisante. Le pervers narcissique est un vampire, sans affect, qui aspire la substance vitale de sa victime jusqu'à l'anéantir.

 

Un Narcisse, au sens du Narcisse d'Ovide, est quelqu'un qui croit se trouver en se regardant dans le miroir. Sa vie consiste à chercher son reflet dans le regard des autres. L'autre n'existe pas en tant qu'individu mais en tant que miroir. Un Narcisse est une coque vide qui n'a pas d'existence propre ; c'est un pseudo, qui cherche à faire illusion pour masquer son vide. Son destin est une tentative pour éviter la mort. C'est quelqu'un qui n'a jamais été reconnu comme un être humain et qui a été obligé de se construire un jeu de miroirs pour se donner l'illusion d'exister.

 

Comme un kaléidoscope, ce jeu de miroirs a beau se répéter et se multiplier, cet individu reste construit sur du vide.
Le Narcisse, n'ayant pas de substance, va se brancher sur l'autre et, comme une sangsue, essayer d'aspirer sa vie. Etant incapable de relation véritable, il ne peut le faire que dans un registre pervers, de malignité destructrice. Incontestablement, les pervers ressentent une jouissance extrême, vitale, à la souffrance de l'autre et à ses doutes, comme ils prennent plaisir à asservir l'autre et à l'humilier. Tout commence et s'explique par le Narcisse vide, construction en reflet, à la place de lui-même et rien à l'intérieur, de la même manière qu'un robot est construit pour imiter la vie, avoir toutes les apparences ou toutes les performances de la vie, sans la vie. Le dérèglement sexuel ou la méchanceté ne sont que les conséquences inéluctables de cette structure vide. Comme les vampires, le Narcisse vide a besoin de se nourrir de la substance de l'autre. Quand il n'y a pas la vie, il faut tenter de se l'approprier ou, si c'est impossible, la détruire pour qu'il n'y ait de vie nulle part.

 

Les pervers narcissiques sont envahis par un autre dont ils ne peuvent se passer. Cet autre n'est même pas un double, qui aurait une existence, seulement un reflet d'eux-mêmes. D'où la sensation qu'ont les victimes d'être niées dans leur individualité. La victime n'est pas un individu autre, mais seulement un reflet. Toute situation qui remettrait en question ce système de miroirs, masquant le vide, ne peut qu'entraîner une réaction en chaîne de fureur destructrice. Les pervers narcissiques ne sont que des machines à reflets qui cherchent en vain leur image dans le miroir des autres.


Ils sont insensibles, sans affect. Comment une machine à reflets pourrait-elle être sensible? De cette façon, ils ne souffrent pas. Souffrir suppose une chair, une existence. Ils n'ont pas d'histoire puisqu'ils sont absents. Seuls des êtres présents au monde peuvent avoir une histoire. Si les pervers narcissiques se rendaient compte de leur souffrance, quelque chose commencerait pour eux. Mais ce serait quelque chose d'autre, la fin de leur précédent fonctionnement. Les pervers narcissiques sont des individus mégalomanes qui se posent comme référents, comme étalon du bien et du mal, de la vérité. On leur attribue souvent un air moralisateur, supérieur, distant. Même s'ils ne disent rien, l'autre se sent pris en faute. Ils mettent en avant leurs valeurs morales irréprochables qui donnent le change et une bonne image d'eux-mêmes.

 

Ils dénoncent la malveillance humaine. Ils présentent une absence totale d'intérêt et d'empathie pour les autres, mais ils souhaitent que les autres s'intéressent à eux. Tout leur est dû. Ils critiquent tout le monde, n'admettent aucune mise en cause et aucun reproche. Face à ce monde de pouvoir, la victime est forcément dans un monde de failles. Montrer celles des autres est une façon de ne pas voir ses propres failles, de se défendre contre une angoisse d'ordre psychotique. Les pervers entrent en relation avec les autres pour les séduire. On les décrit souvent comme des personnes séduisantes et brillantes. Une fois le poisson attrapé, il faut seulement le maintenir accroché tant qu'on en a besoin. Autrui n'existe pas, il n'est pas vu, pas entendu, il est seulement utile. Dans la logique perverse, il n'existe pas de notion de respect de l'autre.

 

La séduction perverse ne comporte aucune affectivité, car le principe même du fonctionnement pervers est d'éviter tout affect. Le but est de ne pas avoir de surprise. Les pervers ne s'intéressent pas aux émotions complexes des autres. Ils sont imperméables à l'autre et à sa différence, sauf s'ils ont le sentiment que cette différence peut les déranger. C'est le déni total de l'identité de l'autre, dont l'attitude et les pensées doivent être conformes à l'image qu'ils se font du monde.
La force des pervers est leur insensibilité. Ils ne connaissent aucun scrupule d'ordre moral. Ils ne souffrent pas. Ils attaquent en toute impunité car même si, en retour, les partenaires utilisent des défenses perverses, ils ont été choisis pour n'atteindre jamais à la virtuosité qui les protégerait.

 

Les pervers peuvent se passionner pour une personne, une activité ou une idée, mais ces flambées restent très superficielles. Ils ignorent les véritables sentiments, en particulier les sentiments de tristesse ou de deuil. Les déceptions entraînent chez eux de la colère ou du ressentiment avec un désir de revanche. Cela explique la rage destructrice qui s'empare d'eux lors des séparations. Quand un pervers perçoit une blessure narcissique (défaite, rejet), il ressent un désir illimité d'obtenir une revanche. Ce n'est pas, comme chez un individu coléreux, une réaction passagère et brouillonne, c'est une rancune inflexible à laquelle le pervers applique toutes ses capacités de raisonnement.


Les pervers, tout comme les paranoïaques, maintiennent une distance affective suffisante pour ne pas s'engager vraiment. L'efficacité de leurs attaques tient au fait que la victime ou l'observateur extérieur n'imaginent pas qu'on puisse être à ce point dépourvu de sollicitude ou de compassion devant la souffrance de l'autre.

 

Le partenaire n'existe pas en tant que personne mais en tant que support d'une qualité que les pervers essaient de s'approprier. Les pervers se nourrissent de l'énergie de ceux qui subissent leur charme. Ils tentent de s'approprier le narcissisme gratifiant de l'autre en envahissant son territoire psychique. Le problème du pervers narcissique est de remédier à son vide. Pour ne pas avoir à affronter ce vide (ce qui serait sa guérison), le Narcisse se projette dans son contraire. Il devient pervers au sens premier du terme: il se détourne de son vide (alors que le non pervers affronte ce vide). D'où son amour et sa haine pour une personnalité maternelle, la figure la plus explicite de la vie interne. Le Narcisse a besoin de la chair et de la substance de l'autre pour se remplir. Mais il est incapable de se nourrir de cette substance charnelle, car il ne dispose même pas d'un début de substance qui lui permettrait d'accueillir, d'accrocher et de faire sienne la substance de l'autre. Cette substance devient son dangereux ennemi, parce qu'elle le révèle vide à lui-même.

 

Les pervers narcissiques ressentent une envie très intense à l'égard de ceux qui semblent posséder les choses qu'ils n'ont pas ou qui simplement tirent plaisir de leur vie. L'appropriation peut être sociale, par exemple séduire un partenaire qui vous introduit dans un milieu social que l'on envie: haute bourgeoisie, milieu intellectuel ou artistique... Le bénéfice de cette opération est de posséder un partenaire qui permet d'accéder au pouvoir. Ils s'attaquent ensuite à l'estime de soi, à la confiance en soi chez l'autre, pour augmenter leur propre valeur. Ils s'approprient le narcissisme de l'autre.


Pour des raisons qui tiennent à leur histoire dans les premiers stades de la vie, les pervers n'ont pas pu se réaliser. Ils observent avec envie que d'autres individus ont ce qu'il faut pour se réaliser. Passant à côté d'eux-mêmes, ils essaient de détruire le bonheur qui passe près d'eux. Prisonniers de la rigidité de leurs défenses, ils tentent de détruire la liberté. Ne pouvant jouir pleinement de leur corps, ils essaient d'empêcher la jouissance du corps des autres, même chez leurs propres enfants. Etant incapables d'aimer, ils essaient de détruire par cynisme la simplicité d'une relation naturelle.


Pour s'accepter, les pervers narcissiques doivent triompher et détruire quelqu'un d'autre en se sentant supérieurs. Ils jouissent de la souffrance des autres. Pour s'affirmer, ils doivent détruire.
Il y a chez eux une exacerbation de la fonction critique qui fait qu'ils passent leur temps à critiquer tout et tout le monde. De cette façon, ils se maintiennent dans la toute-puissance :

 

Si les autres sont nuls, je suis forcément meilleur qu'eux.


Le moteur du noyau pervers, c'est l'envie, le but de l'appropriation. L'envie est un sentiment de convoitise, d'irritation haineuse à la vue du bonheur, des avantages d'autrui. Il s'agit d'une mentalité d'emblée agressive qui se fonde sur la perception de ce que l'autre possède et dont on est dépourvu. Cette perception est subjective, elle peut même être délirante. L'envie comporte deux pôles : l'égocentrisme d'une part et la malveillance, avec l'envie de nuire à la personne enviée, d'autre part. Cela présuppose un sentiment d'infériorité vis-à-vis de cette personne, qui possède ce qui est convoité. L'envieux regrette de voir l'autre posséder des biens matériels ou moraux, mais il est plus désireux de les détruire que de les acquérir. S'il les détenait, il ne saurait pas quoi en faire. Il ne dispose pas de ressources pour cela. Pour combler l'écart qui sépare l'envieux de l'objet de sa convoitise, il suffit d'humilier l'autre, de l'avilir.


Ce que les pervers envient, avant tout, c'est la vie chez l'autre. Ils envient la réussite des autres, qui les met face à leur propre sentiment d'échec, car ils ne sont pas plus contents des autres qu'ils ne le sont d'eux-mêmes; rien ne va jamais, tout est compliqué, tout est une épreuve. Ils imposent aux autres leur vision péjorative du monde et leur insatisfaction chronique concernant la vie. Ils cassent tout enthousiasme autour d'eux, cherchent avant tout à démontrer que le monde est mauvais, que les autres sont mauvais, que le partenaire est mauvais. Par leur pessimisme, ils entraînent l'autre dans un registre dépressif pour, ensuite, le lui reprocher.


Le désir de l'autre, sa vitalité, leur montre leurs propres manques. On retrouve là l'envie, commune à bien des êtres humains, du lien privilégié que la mère entretient avec son enfant. C'est pour cela qu'ils choisissent le plus souvent leurs victimes parmi des personnes pleines d'énergie et ayant goût à la vie, comme s'ils cherchaient à s'accaparer un peu de leur force. L'état d'asservissement, d'assujettissement de leur victime à l'exigence de leur désir, la dépendance qu'ils créent leur fournit des témoignages incontestables de la réalité de leur appropriation.
L'appropriation est la suite logique de l'envie.


Les biens dont il s'agit ici sont rarement des biens matériels. Ce sont des qualités morales, difficiles à voler : joie de vivre, sensibilité, qualités de communication, créativité, dons musicaux ou littéraires... Lorsque le partenaire émet une idée, les choses se passent de telle façon que l'idée émise ne reste plus la sienne mais devient celle du pervers. Si l'envieux n'était pas aveuglé par la haine, il pourrait, dans une relation d'échange, apprendre comment acquérir un peu de ces dons. Cela suppose une modestie que les pervers n'ont pas.


Les pervers narcissiques s'approprient les passions de l'autre dans la mesure où ils se passionnent pour cet autre ou, plus exactement, ils s'intéressent à cet autre dans la mesure où il est détenteur de quelque chose qui pourrait les passionner. On les voit ainsi avoir des coups de cur puis des rejets brutaux et irrémédiables. L'entourage comprend mal comment une personne peut être portée aux nues un jour puis démolie le lendemain. Les pervers absorbent l'énergie positive de ceux qui les entourent, s'en nourrissent et s'en régénèrent, puis ils se débarrassent sur eux de toute leur énergie négative.


La victime apporte énormément, mais ce n'est jamais assez. N'étant jamais contents, les pervers narcissiques sont toujours en position de victime, et la mère (ou bien l'objet sur lequel ils ont projeté leur mère) est toujours tenue pour responsable. Les pervers agressent l'autre pour sortir de la condition de victime qu'ils ont connue dans leur enfance. Dans une relation, cette attitude de victime séduit un partenaire qui veut consoler, réparer, avant de le mettre dans une position de coupable. Lors des séparations, les pervers se posent en victimes abandonnées, ce qui leur donne le beau rôle et leur permet de séduire un autre partenaire, consolateur.


Les pervers se considèrent comme irresponsables parce qu'ils n'ont pas de subjectivité véritable. Absents à eux-mêmes, ils le sont tout autant aux autres. S'ils ne sont jamais là où on les attend, s'ils ne sont jamais pris, c'est tout simplement qu'ils ne sont pas là. Au fond, quand ils accusent les autres d'être responsables de ce qui leur arrive, ils n'accusent pas, ils constatent : puisque eux-mêmes ne peuvent être responsables, il faut bien que ce soit l'autre. Rejeter la faute sur l'autre, médire de lui en le faisant passer pour mauvais permet non seulement de se défouler, mais aussi de se blanchir. Jamais responsables, jamais coupables : tout ce qui va mal est toujours de la faute des autres.


Ils se défendent par des mécanismes de projection : porter au crédit d'autrui toutes leurs difficultés et tous leurs échecs et ne pas se mettre en cause. Ils se défendent aussi par le déni de la réalité. Ils escamotent la douleur psychique qu'ils transforment en négativité. Ce déni est constant, même dans les petites choses de la vie quotidienne, même si la réalité prouve le contraire. La souffrance est exclue, le doute également. Ils doivent donc être portés par les autres. Agresser les autres est le moyen d'éviter la douleur, la peine, la dépression.


Les pervers narcissiques ont du mal à prendre des décisions dans la vie courante et ont besoin que d'autres assument les responsabilités à leur place. Ils ne sont pas autonomes, ne peuvent se passer d'autrui, ce qui les conduit à un comportement collant et à une peur de la séparation ; pourtant, ils pensent que c'est l'autre qui sollicite la sujétion. Ils refusent de voir le caractère dévorant de leur accrochage à l'autre, qui pourrait entraîner une perception négative de leur propre image. Cela explique leur violence face à un partenaire trop bienveillant ou réparateur. Si au contraire celui-ci est indépendant, il est perçu comme hostile et rejetant. "

 

Lien d'origine : http://perversnarcissique.blogspot.com/2006/10/pervers-narcissique-dfinition-longue.html

 

 

Je vous conseille aussi cet article, qui est très bien fait : http://familles.blogs.liberation.fr/hefez/2007/05/petite_leon_de_.html dont voici un extrait très intérressant :

 

"«Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose !» (Beaumarchais).
Le pervers narcissique a le talent de diffamer sans avoir l’air d'y toucher, prudemment, en donnant l’apparence de l’objectivité et du plus grand sérieux, comme s’il ne faisait que rapporter des paroles qui ne sont pas les siennes. Souvent il ne porte pas d’accusation claire, mais se contente d'allusions voilées, insidieuses. A la longue, il réussira à semer le doute, sans avoir jamais prononcé une phrase qui pourrait le faire tomber sous le coup d’une accusation de diffamation."

Repost 0
Published by Baron Eraser - dans Comportements
commenter cet article
9 mai 2013 4 09 /05 /mai /2013 11:00

*** DEBUT MISE A JOUR DU 06/05/2012 ***

 

Cet article a été écrit a l'origine en 2010. Il m'apparaissait donc nécessaire de faire un petit ajout, deux ans après, car les Trolls ont évolués.

 

J'ai, sans parler des insultes diverses et variées dont je remercie grandement leur auteurs car elles m'ont fait bien rire (en effet, quoi de plus gouteux que de voir des Trolls s'énerver lol)  ; reçut des plaintes de Trolls qui trouvaient cet article diffamant (sisi lol)  pour eux. Et il est vrai que pour certains Trolls, cet article ne leurs convenaient pas, il me faut donc y apporter quelques précisions.

 

Parlons donc des Trolls, mais plus particulièrement des Trolls de FaceBook.
 

 

Dans l'empire du Trollisme c'est une espèce a part, car vraiment dangereuse.
Cela n'a plus rien avoir avec les "gentils Trolls" de forums de jeux comme beaucoup ont connu et qui ne faisait que faire "tourner bourrique" un administrateur, ou bien insultait copieusement, juste pour se lacher, ou bien encore lançait un sujet plus que débile, juste pour voir les réactions.

Non, maintenant l'on tombe sur des Trolls qui tentent d'en apprendre sur vous, vos proches, votre famille pour ensuite faire dans de la calomnie pure et dure, dans la diffamation parfois, dans le mensonge, la méchanceté gratuite, la stupidité.

Mais avec parfois de très graves conséquences pour les victimes. Par exemple il est arrivé que certaines associations aient du fermer à cause de ces Trolls Facebookiens. Les membres s'en vont, parfois par peur pour eux-mêmes, parfois parce qu'ils ont simplement crus les ragots colportés, donc les dons s'évaporent et l'on se retrouve avec des animaux qui finissent euthanasiés une fois récupéré après la fermeture...

 

Sans parler de certains couples brisés, des personnes dépressives qui tombent encore plus, des personnes qui prennent peur et ne finissent par ne plus partager sur FaceBook, pour des causes, pour aider, alors que c'est très efficace, etc..

 

Mais alors qui sont ces Trolls FB ?

Quels sont leur motivations ?

 

En fait, peu importe qui ils sont. Car ils peuvent être n'importe qui. Ils créent souvent plusieurs comptes FB. Un compte "gentil" par lequel ils tentent de soutirer à vous ou à vos ami(e)s des informations. Sur ce compte c'est copain/copine et flatterie, frêre et soeur FaceBook parfois, puis ils ont d'autre comptes dont ils se servent pour Troller et distiller leur venin, leur calomnies, leur attaque, leur mensonge.

 

Car les Trolls de Facebook sont dans deux catégories, et uniquement deux :
- il y les malades mentaux, de la catégorie P.N.M (Pervers Manipulateur Narcissique), qui contient plusieurs degrés.
- il y des personnes qui ont des visées très précises sur leurs victimes basées exclusivement sur la jalousie (amoureuses(eux) éconduits,  association concurrente, commerces, idées politique, idées religieuse, etc..)

 

 

Note : attention, ceci est une approche afin d'éveiller et de mettre en garde. Il ne faut pas non plus immédiatement catégorisé et classé les personnes. l'on peut avoir des points de vues différents avec des personnes, cela n'en font systématiquement des Trolls :)

Mais il y a trois points ou il est facile de reconnaitre le Troll/PNM :
- Il (elle) utilise la moquerie pour ridiculiser
- Il (elle) utilise la calomnie et les sous-entendus
- Il (elle) n'utilise que des critiques sans apporter de contre-partie constructive

 

*** FIN MISE A JOUR DU 06/05/2012 ***

 

 

 

En préambule: une petite définition de Wikipédia :

Un troll est une action de nature à créer une polémique en provoquant les participants d'un espace de discussion (de type forum, newsgroup ou wiki) sur un réseau informatique, notamment Internet. Le mot désigne également un utilisateur qui a recours à ce type d'action. On parle de troll pour un message dont le caractère est susceptible de générer des polémiques ou est excessivement provocateur, sans chercher à être constructif.

 

Ensuite, je vous conseille cette petite vidéo, qui permet de bien cibler ce qu'est un Troll Internet.

 

 

Article à mettre en parallele : Les Pervers narcissiques manipulateurs

Autre article très bon à lire aussi par Patrick Fraselle, pshychanalyste et psychothérapeute : Comportement à avoir vis à vis des groupes racistes ou sadiques

 


 

 

  Exemple d'échanges avec un Troll
Détaillons les commentaires d'un Troll sur un exemple réel de discussion :

troll.jpg
Le sujet de la discussion :
a- 45 millions de phoques à l'arrivée de cartier au canada et du poisson. Maintenant , les phoques ne sont plus que 4 millions et il n'y à plus de poissons. La cause : la surpêche , les phoques n'y sont pour rien.


Commentaires préccedents :
b
- Bha, l'Homme... qui les croient encore? Ceux qui ont des intérêts dans leurs cause, de pres ou de loin. Un esprit un peu éveillé sait de suite que la nature est équilibré par .. nature justement.

1er commentaire du Troll :

c- Ici au ***, on vit pas la surpopulation comme chez vous en ***. Il y a longtemps que l'on professe la protection et revendique le protectorat du golfe, une vraie guerre avec ***... pour les empêcher de défoncer les quotas..
d- Un esprit éveillé... Oups !! Quand l'homme détruit plus rapidement que la nature le fait elle-même.. Faut quand même pas avoir la pensée magique... Il faut intervenir et vite et rétablir le tout minutieusement avec l'aide de l'homme...
e- Ce qui me fait peur ce sont les extrémistes de tout genres.. Bravo pour vos actions, mais pour les solutions réelle en temps réelle.. on fait quoi..?


1ère réponse au Troll :

f-Devenons Vegan (végétalien) dans un premier temps, et on rallonge la vie de la terre de plusieurs MILLIONS d'années. :)

 

Réponse du Troll :
g- Mais on détruit la nature verte de la terre avec tout ces plantations soja...très brillant comme choix...et l'équilibre dans tout cela...?
h- La conscience et l'équilibre est la seule solution.. Mettre de côté ses émotions et focaliser sur les solutions puis passer à l'action... Bien à vous, ***.



DETAILLONS MAINTENANT CETTE EXEMPLE

 

- Le sujet est un vaste sujet, mais dont la finalité et le parti prit de l'auteur sont clairs : ce ne sont pas les phoques qui font disparaitre les poissons, mais la main de l'homme. Affirmation fondée sur les faits scentifiques et le bon sens. Les phoques étaient là bien avant nous, et quand nous sommes arrivés, l'océan regorgeait de poissons. CQFD.

 

- Mais le Troll est là avant tout pour lancer des polémiques là ou il y en a pas. La méthode est toujours la même : il se présente comme concerné par le sujet. Soit en se disant "local", soit par le biais d'études, ou le travail, ou la famille; mais il fait toujours un lien (vrai ou faux, peut importe) avec le sujet, de façon à se placer en position d'autorité sur celui-ci.

 

- Ensuite il utilise le dédain ou la moquerie, pour rabaisser le commentaire ou la personne qu'il vise. De façon à essayer de se placer au dessus de par sa pseudo autorité citée plus haut. C'est ce qu'il fait sur le commentaire (d). Et c'est suivi par une phrase dont la logique, ou même la finalité et le sens se perdent ,en bref, une phrase qui ne veut pas dire grand chose...

 

- Puis, il se pose en demandeur : je demande des réponses à mes questions : ce qu'il fait au commentaire (e), en ayant un introductif restrictif (sur les extrémistes) et tentant de catégoriser, de classer la victime qu'il c'est choisi. Puis il pose une question demandant donc une réponse et une action, pour être sur d'avoir une réponse.
- A ce stade, le lecteur qui n'a pas encore discerner le Troll, va sans doute se lancer dans une réponse détaillée, et étaillée rédigée avec passion car pensant avoir un interlocuteur attentif et aimable en face. Il parlera donc avec le coeur.

 

- Et c'est là que le Troll attend pour frapper son coup le plus sournois. Seulement, la réponse (f) montre un utilisateur averti, qui fait une réponse courte et directe, car il a déjà repéré le Troll et son manège. Car même si la réponse avait longue et détaillé, la réponse du Troll aurait été la même.

 

- Il est a noter que le Troll a posté pratiquement immédiatement sa réponse, mais en 2 commentaires. Ce n'est pas un hasard, loin de là. Sa réponse en (g) est très révélatrice :


g
- Mais on détruit la nature verte de la terre avec tout ces plantations soja...très brillant comme choix...et l'équilibre dans tout cela...?

- première partie : il oppose un argument fallacieux et sans aucun fondement. En clair: il dit n'importe quoi. Pour faire bref : le soja est surtout planté pour nourrir les bovins et ovins, et pour "le bio-carburant" ; absolument pas pour les Végans (végétaliens), qui eux ne mangent pas les ovins et les bovins, car ils ne mangent pas de viande CQFD bis. La réponse est donc éronnée, mais le Troll s'en moque, sa réponse est volontairement de mauvaise foi.
- seconde partie : les mots cencés tuer, dit pour faire mal. Par pur plaisir intellectuel. On rabaisse le commentaire preccédent en tentant de l'humilier, de le ridiculiser, fort de la fausse affirmation précédente et terminé par une autre question cencée enfoncer le clou de la superiorité du Troll.


h- La conscience et l'équilibre est la seule solution.. Mettre de côté ses émotions et focaliser sur les solutions puis passer à l'action... Bien à vous, ***.

- première partie : il re-poste immédiatement en tentant de proposer une solution.. qui n'en ait pas une. Cela s'appelle la langue de bois. La première phrase pourrait etre comparée a celle-ci "Et nous construirons l'avenir en un glorieux édifice". Il ne s'engage pas, il ne propose rien. c'est vide et creux mais beau a lire et a écouter. Comme une chanson dont on ne comprend pas les mots mais dont l'air est doux aux oreilles.
- seconde partie : il donne des pseudo-conseils maisqui sont dans la même veine que la phrase preccédente : aucune action, aucune solution concrète, aucune proposition, que de belles paroles ou il va essayer de toucher le spectre le plus large possible de "son auditoire".
- troisième partie : et surtout, le petit mot de la fin, tentant de faire croire à une amitié ou à une complicité quelconque, bref, sous-entendu "je ne suis pas le méchant", et "ce débat (qui n'en est pas un) est plaisant et m'a plu," et aussi "je vous aimes et je ne vous en veut pas", ceci dans l'unique but de nous faire oublier toute la manipulation excercée plus haut.

 

Ainsi, arrivé a ce stade, la personne qui aurait posté avec son coeur, se voyant balayé ainsi,avec dédain et suffisance par de fausses affirmations d'une évidente mauvaise foi va faire ce que le Troll attend : s'énerver et donc se mettre en tord, ce qui va être LA JOIE du Troll. Car non seulement, les Trolls sont systématiquement des manipulateurs pervers narcissiques, mais en plus il aura gagné : il aura réussi à détourner l'attention du débat initial.





Comment reconnaitre un Troll ?
Cela est assez aisée en fait.


trolls

  1. Le Troll parle d'abord et toujours de LUI (il attire l'attention du lecteur sur SA personne)
  2. Le Troll SE présente comme maîtrisant le sujet
  3. Le Troll choisi un commentaire ou bien cite son auteur pour lancer un faux débat
  4. Le Troll "noit ensuite le poisson" (c'est le cas de le dire lol) par une phrase presque mystique autant dans le sens que dans la forme
  5. Le Troll tente une catégorisation directe de SA victime, cherchant ainsi à déclencher une justification de celle-ci.
  6. Le Troll a poser son piege et attend
  7. Le Troll utilise toujours le dédain, le mépris et la moquerie. Soit sur le fond (argumentation), soit sur la forme (orthographe et grammaire). il va tenter de rabaisser sa victime, par tout les moyens
  8. Le Troll est et restera hermétique à toute argumentation, la cassant systématiquement
  9. Le Troll ne PROPOSE JAMAIS RIEN de concret et de constructif. C'est là son principal trait de caractère pour le reconnaître. Il est systèmatiquement destructif, JAMAIS constructif
  10. Le Troll essaiera, après avoir tenté de blesser gratuitement, de faire passer cela comme un débat animé et sans méchanceté de sa part
  11. Le Troll est méchant et ses propos sont volontairement blessant
  12. Le Troll essaiera même de devenir un peu plus votre ami en vous faisant quelques courbettes et compliments, pour revenir avec un pic encore plus méchant au moment ou vous vous y attendrez le moins




Quelles sont les motivations d'un Troll ?
Là, les réponses sont multiples et surtout dépendent du contexte. Il peut s'agir de personnes qui sont simplement mal dans leur peau et souffrant de diverses pathologie, à la limite de la pshychiatrie.
Mais si nous prenons des sujets "sensibles", les Trolls peuvent avoir une tout autre forme.

Troll.jpg
Exemple sur la chasse à la baleine : L'industrie baleinière paie des internautes (ce sont des salariés) pour qu'ils viennent pourrir et discréditer les organisations qui luttent pour interdire cette chasse. Ils tentent par ce type d'action, de dégoutté, de décourager ceux qui aimerait aider, ceux appelé les "sympathisants".

Exemple sur le Véganisme (ou végétarisme) : dans ce secteur aussi, les Trolls ne sont pas anodins, se faisant même passer pour des végétariens, ou des Végans, afin de dégoutter les sympatisants. Pour information, le CIV (Centre d'Information des Viandes), dépense plus de 8 millions d'euros par an pour faire la promotion de la viande, et surveiller ce qui se dit sur internet (plus de détails ICI).

Exemple sur la lutte contre la fourrure : des fourreurs, dont c'est le gagne pain, n'hesite pas non plus à venir insulter, incendier et villipender dans le seul objectif de dégoutter les sympatisants.

Il ne faut pas sous-estimer les enjeux financiers colossaux. Nous sommes tous des consommateurs. Ils sont des vendeurs. Cela ne veut pas dire que tous les Trolls sont des "Agents". Non.
Cela veut simplement dire qu'il faut savoir reconnaitre les Trolls car ils ont une donnée que nous n'avons pas forcémment : le crédit temps.

Nous alouons tous, inconsciemment, un crédit temps a telle et telle tâche. Exemple : je rédige un courrier, je mesuis fixé telle durée. C'est immuable, et universel. C'est une constante de base. D'ailleurs, c'est une des choses primordiale que l'ont vous apprend dans certaines écoles de commerce : le "client potentiel" à un crédit temps pour la séance commerciale (ou déballe). On vous apprend donc à meubler ce temps, afin que si le client potentiel n'est pas emballé par le produit, il finit par accepter pour se débarrasser du commercial.

  1. Le Troll veut énerver
  2. Le Troll veut faire mal
  3. Le Troll veut dégoutter des sympathisants d'une cause
  4. Le Troll veut faire perdre le crédit temps (souvent en rapport avec une cause) en lançants de faux débats, de fausses accusations
  5. Le Troll veut discréditer sa victime




Comment se débarrasser d'un Troll ?
Là, c'est très simple. une fois que vous l'avez repéré, il suffit de lancer une phrase courte comme fait dans notre exemple en (f). Sa réponse suivante vous permettra de l'identifier avec succès la plupart du temps.
Vous pouvez tenter une ouverture de discussion une seconde fois, par acquis de conscience.
A sa seconde réponse, vous serez généralement fixé.

258Troll_spray.jpg


Plusieurs méthodes sont à votre disposition, mais qui dépendent de votre tempéramment et de votre humeur du moment.

L'Usure
Là c'est un jeu de patience : il faut répondre sur le même terrain que lui : par des phrases sournoises, par des sous-entendus. Attention, les Trolls sont très fort a ce genre de jeu et il est difficile de rester calme soi-même. Le contrer pied a pied, avec des sourires partout, des mots gentils a la fin des phrases, bien hypocrite à souhait. Mais quel plaisir quand on le fait craquer !

Le Coup de Théatre
Ecrire en gros : "TOI TU ES UN TROLL hahahaha". Et ne répondre à ses attaques qu'ainsi. Pueril, mais terriblement efficace, il fuira tout seul, honteux d'avoir été découvert.

Le Drop
Ecrire une jolie réponse, et le bloquer pour qu'il voit la réponse mais ne puisse pas y répondre. Son fiel, qu'il s'apprétait a déverser, va lui rester en travers de la gorge. Un plaisir subtil mais très bon. Attendez vous a des insultes par message privé par contre.l

Vidéo Anonymous basé sur le text de cet article ci-dessus

 


 
Repost 0
Published by Baron Eraser - dans Comportements
commenter cet article
6 mai 2013 1 06 /05 /mai /2013 08:00

Nous sommes le 07/04/2013 au moment ou j'écris cet article et il reste donc J-76 avant la fin de l'administration judiciaire de la SPA et l'élection de son nouveau Président par l'Assemblée Générale.

Si vous en avez assez de vous sentir impuissant devant les incohérences et la gestion calamiteuse de la SPA, alors votez pour CETTE liste.

 

 

Atout SPa est la liste que je soutiens officiellement.

 

 

Constitué de membres intègres dont je connais personnellement la plupart, ils sont sincèrement dévoués aux animaux, intègres et MOTIVES !

Le changement de la SPA serait un atout majeur pour toutes nos causes !

 

 

Le 22 juin prochain je voterais Atout Spa.


Il y aura bientôt en ligne la liste contenant la Présidente et les 9 membres ainsi que leur fiche et le programme de cette liste.
En attendant, je vous invite à rejoindre la page et à la partager ♥

62861_533349376717338_1036844554_n.jpg

 Atout Spa : pour que les choses changent enfin !

Atout SPA : a soutenir mes ami(e)s !

 

 

Pour consulter la liste et connaitre le programme,

rejoignez la page facebook : http://www.facebook.com/AtoutSpa

Repost 0
Published by Baron Eraser
commenter cet article
5 mai 2013 7 05 /05 /mai /2013 10:00

Premiers pas

 

 


Ma dernière composition,

"Premier pas" de l'album Safran

est désormais sur Youtube,

accompagnée d'un superbe diaporama.

Repost 0
Published by Baron Eraser - dans Mes Clips
commenter cet article
1 mars 2013 5 01 /03 /mars /2013 10:41

Hier c'était Manif...
 150676_10200495445655197_1682956753_n.jpg

 

 

Encore une direz-vous...
Oui vous répondrais-je, et alors ?
Heureusement !
Car rappelez vous il y quelques décennies à peine :

- l'on trouvait dans des cages et des zoos des Inuits (appelés de façon méprisante Esquimaux, ce qui signifie "mangeur de viande crue", (comme les animaux maintenant...)

- l'on pouvait voir également des hommes et des femmes de couleurs, appelés des "Noirs", ou Negro de façon méprisante, du terme espagnol issu de l'esclavage, également dans des zoos, (comme les animaux maintenant...)


human_zoos_or_640_04.jpg

- des comités scientifiques, avec des "savants" de renoms, se disputaient âprement et parfois en venaient aux mains pour savoir si "ils" s'agissaient d'un animal ou d'un être doué de raison, de sentiments avec des émotions. L'on pensait que si "ils" faisaient des "choses" c'était par simple mimétisme, qu'"ils" n'étaient pas intelligent, (comme les animaux maintenant...)

- l'on pouvait acheter, vendre et disposer d'un droit de vie ou de mort sans limite sur ces hommes, femmes et enfants de couleurs, (comme les animaux maintenant...)

- l'on pouvait les battre, les attacher, les fouetter, les punirs,  (comme les animaux maintenant...)


- les femmes n'avaient pas le droit de vote, pas le droit de travailler, étaient considérées comme un bien meuble, utile à la cuisine, à entretenir (garder) la maison, à s'occuper de la descendance, et pour le plaisir sexuel du "maitre de maison", (comme les animaux maintenant...)

- les enfants étaient utilisés comme des objets, ils étaient exploité jusqu'a la mort dans des travaux harassants et si dangereux pour leur petites épaules fragiles, avec un salaire de misère et dont les bénéfices ont en partie fait les grands groupes d'aujourd'hui, (comme les animaux maintenant...)


139537932.jpg

 

 

Mais COMMENT toutes ces choses, qui nous parraissent immondes maintenant, ont-elles pu être abolies, rayées, enlevées, rendues illégales ?

Grâce aux rassemblements de gens courageux et courageuses, qui, d'une minorité qui était huée, spoliée par les pouvoirs en place et raillés par la majorité, sont devenuent légion !

Oui, tous ces mouvements, et bien d'autres, ont changés la face du monde, ont changés la vie de millions d'innocents, esclaves, objets, considérés comme des marchandises et des biens meubles !

Il en est de même pour la condition animale, qui est une véritable horreur !

Mais là aussi beaucoup d'avancées sont faites et ceci grâce aussi aux rassemblements, grâces aux pétitions, grâces aux actions, pacifiques ou non.

* Regardez vers l'océan avec Sea Shepherd !28707 1487751553693 1231068420 31346355 3401847 n

* Regardez vers la Terre avec A.L.F, ou chacun peut prendre part aux combats, chacun selon ses moyens et ses forces !
citation jerome lescure alf film
* Regardez les dizaines de milliers d'associations, de fondations, de groupes qui apportent chacun sa pierre pour contrer, informer, changer !

* Regardez vos assiettes et le nombre incroyable de végétariens dans le monde : 600.000.000 de végétariens dans le monde. Si nous étions une nation nous serions plus grand que les Etats-Unis, l'Angleterre, la France, l'Allemagne, l'Espagne, l'Italie, le Canada, l'Australie et la Nouvelle Zelande réunis : nous serions le plus grand Pays du monde !

 

Hier c'était Manif...
Et je suis content d'y être allé avec ma femme, mes enfants et mes ami(e)s, pour Eux.

Cela n'est pas facile : la peur, les ennuis du quotidien, les moqueries, l'argent qui manque : toutes les manifestantes et les manifestants connaissent cela. Elles/Ils ne sont pas des sur-femmes/hommes. L'on fait avec, l'on s'arrange, l'on s'adapte, l'on prend sur soi.

Il pleuvait, il faisait froid, nous sommes restés dehors de 13h30 à 18h00 sous ce temps vraiment dur, à grelotter, à marcher, à pleurer aussi. Car quand l'on arrive et que l'on voit sa petitesse, soi-même, face à cet immense complexe ultra moderne, Temple de la torture, quand l'on repense à ces bébés qui y sont enfermés et auquel l'on va prélever sans anesthésie un membre, un œil, un morceau d'entrailles pour ensuite le jeter à la benne ordure comme un vulgaire déchet...

 

L'on se sent impuissant et misérable.

734711_10200495454015406_759362676_n.jpg

 

Nous avons déposés, le coeur lourd et les yeux humides, des roses, des fleurs et des bougies devant l'entrée de l'immense usine/labo ou nos frères et sœurs innocents sont découpés et torturés à la chaine...


65866_10200495460535569_797235844_n.jpg

 

 

Mais lorsque que l'on regarde autour de soi, et que l'on contemple avec ses propres yeux brouillés par les larmes et la pluie tous ces gens, des sœurs et frères de cœur, qui eux aussi sont là, qui eux aussi endure, qui eux aussi sont à vos cotés et vous aux leurs, alors ont sait qu'il se passe quelque chose, alors on sait que ce n'est pas inutile !


860_10200495432054857_1713921448_n.jpg

- Lorsque l'on entend des langues étrangères dont on ne comprend pas les mots mais ou par magie l'on en saisit le sens :  "Liberazionne !"

 

734860_10200495424614671_565983220_n.jpg

 

 

- Lorsque l'on entend avec ce merveilleux accent italien :
"Frère et Sœurs Français, Green Hill, nous avons mis trois ans avant de défoncer les grilles, Frère et Sœurs Français, l’année prochaine nous serons le double !"

 

185580 10200495449055282 1799067838 n

- Lorsque l'on apprend qu'au moins 1.000 personnes dans le froid, la pluie, dans une ville fantôme hostile où tous les commerçants avaient reçu la consigne de baisser leurs rideaux, où les zones industrielles étaient désertées, les grandes enseignes fermées...

Nous étions tous unis, les larmes au yeux quand nous avons jeté des roses blanches au nom de tous ces sacrifiés devant le GIGANTESQUE complexe animaux/laboratoire.

Nous étions 1 milliers de "terroristes de l'amour" aux yeux remplient de larmes, de compassion et de tristesse..

Nous étions une famille internationale du coeur.



Alors OUI,
hier c'était manif, et je suis heureux de dire "j'y étais" !

 

 


542355 265396293557990 160242064 n "Rien n'est plus fort qu'une idée dont l'heure est venue"

Victor Hugo

 

Crédit photo : merci à notre amie Océane

Repost 0
Published by Baron Eraser - dans Evolution de l'Humanité
commenter cet article
24 décembre 2012 1 24 /12 /décembre /2012 12:53

18838136.jpg-r_760_x-f_jpg-q_x-20070907_033735.jpg

 

En bout de table était l’assiette du pauvre ou du voyageur égaré.

Dans bien des endroits, la coutume du gros souper de Noël etait de laisser un couvert libre et une chaise vide à la table au cas où un indigent se présenterait pour partager le gros souper.

 

Cette tradition s'appuie à l'origine sur le fait que cette place d'honneur servait à honorer le souvenir des parents disparus. Elle était suivie par des gens très riches et des très pauvres qui gardaient toujours l'assiette du pauvre, d'un plus pauvre qu'eux...

42543569.jpgEn général, c'étaient "les gaudes", un plat simple, qui constituaient l’assiette du pauvre au XVIIIe siècle.

La table comportait toujours une assiette de plus que le nombre de convives : l’assiette du pauvre. Ce couvert etait réservé à un inconnu qui pourrait frapper à la porte, à moins qu’il ne s’agisse de l’âme des morts de la famille.

 

En fin de repas, on ne débarrassais jamais la table quand les convives partaient. On remplissaient l'assiette du pauvre et on remontaient les 4 coins des 3 nappes de façon à ce que le repas entier soit mangé par les défunts de la famille qui reviennent pendant la nuit de Noël. Ainsi, les ancêtres pouvaient venir participer au repas comme les vivants.


«quelques aumônes distribuées dans la rue ne remplissent pas les obligations de l’Etat : celui-ci doit à tous les citoyens une subsistance assurée, la nourriture, un vêtement convenable et un genre de vie qui ne soit pas contraire à la santé. »

Montesquieu - « L’esprit des Lois ».

 

 

 

archimede-le-clochard-05-g.jpg

L'abbé Pierre disait :

"SI TU NE VAS PAS METTRE DE LA NOURRITURE DANS L'ASSIETTE DU PAUVRE, IL VIENDRA LA PRENDRE DANS LA TIENNE"

Repost 0
Published by Baron Eraser - dans Evolution de l'Humanité
commenter cet article
29 novembre 2012 4 29 /11 /novembre /2012 09:23

65295_359373730825780_1071373725_n.jpg

Crédit photo : Vivianne Sea Shepherd

 

Pour le réveillon 2012/2013, je vous invite à mon concert qui sera donné sur la Seine à bord du splendide bateau "Le Paris" !

8e59032461f070b1c2ab94f4dd56b1b5.jpg

Crédit photo : Paris Seine

 

Péniche de 230 places amarré au pied du Trocadéro avec une vue imprenable sur la tour Eiffel pour une fantastique croisière au cœur de Paris et qui voguera au grès de l'eau et de mes compositions pour un réveillon inoubliable !

 


reveillon_paris_2012_2013_002.png

Crédit photo : Gentle Gourmet - martine-Diwan Fridlander - Paris Seine
 

 

Pendant plus d'une heure vous pourrez rêver en écoutant mes compositions, le regard bercé par les lumières de Paris, les reflets de la Seine et tout en dégustant un menu hors du commun servi par le restaurant haut de gamme "Le Gentle Gourmet".

d8597482d30f0026b483b8ae474a74f7.jpgCrédit photo : Paris Seine
 
En plus, pour rendre cette soirée vraiment exceptionnelle, je vous ferais écouter, en avant première, deux nouvelles compositions originales ! Les places sont limités, alors dépêchez vous de réservez dès maintenant !
271c0cd97ffde6e6f6bd381de3ce8d74.jpg
Crédit photo : Paris Seine
Pour réserver et consulter toutes les informations concernant la croisière, cliquez sur le lien suivant : https://www.facebook.com/events/547694578579323/

PLAN D'ACCES AU BATEAU LE PARIS

plan-de-croisiere.27.01.2012.small.jpg

Crédit photo : Paris Seine

 

Pour allez voir le site du Gentle Gourmet Café : CLIQUEZ ICI

 

Pour allez voir le site Paris Seine : CLIQUEZ ICI

Repost 0
Published by Baron Eraser - dans Musique
commenter cet article