Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 juin 2013 5 14 /06 /juin /2013 09:03

 

cellular-virus-wallpaper-430x250.jpg

 

Mes ami(e)s, prudence !

Faites attention, je reçois pleins de messages privés sur FaceBook avec un lien :

"Je viens de signer une campagne pour soutenir ce type incroyable qui a tout risqué pour sauver notre vie privée de l'espionnage des gouvernements. Jette un oeil! -- "

En fait, ce n'est peut etre pas un virus. Mais il en a toutes les formes classiques d'infections (les symptômes en fait) :
 

 

-1-  message court, formaté pareil (sur les 18 que j'ai reçus)

 

-2- message impersonnel, recu sur la messagerie FB (on sait que FB est un vrai nid et gruyère a virus..)

 

-3- message avec une tournure de phrase pas vraiment correcte :
"Je viens de signer une campagne pour soutenir ce type incroyable qui a tout risqué pour sauver notre vie privée de l'espionnage des gouvernements. Jette un oeil! -- "
Avaaz qui parle de "soutenir ce type incroyable"? Cela ne vous choque pas ? Habituellement les messages d'avaaz sont explicitent, citent les sources, les noms et non pas "ce type incroyable..."

 

-4- le message est très démagogue et généraliste : aucune date, aucun nom, aucune précision d'action précise.

 

-5- le message fait appel a notre compassion immédiate et sans réflexion : "tout risqué pour sauver notre.." cela s'appelle du chantage affectif puisque rien n'est précisé. On doit, sur la base de l'affection que l'on doit ressentir pour ce "type" faire confiance, sans aucune information, juste sur la bonne bouille du message.

 

-6- l'ordre qui suit : l’affect étant touché, l'ordre doit suivre immédiatement : ici c'est jette un oeil (alors qu'avaaz dit signé la pétition) déja le terme utilisé est plus qu'étrange, mais c'est là : jette un oeil..
Extrêmement bizarre. Et qui dit bizarre déclenche chez moi la fermeture totale et une méfiance extrême, surtout quand un seul message cumule 6 points...

Avaaz nous a habitué à des messages largement mieux construit.
 

 

Pour moi, il s'agit d'un virus (par forcement dangereux) mais qui se propage par envoi massif à votre liste d'ami, ou par email, etc..

 

Affaire a suivre...

Repost 0
Published by Baron Eraser - dans Divers
commenter cet article
14 décembre 2011 3 14 /12 /décembre /2011 22:22

J'ai fait un rêve et j'ai eu la chance m'en souvenir. Je l'ai donc écrit.



photo-nature-marne-insecte-fleur-jaune-papillon-dore-pissen
Entre le rêve et le réveil,
Mes pensées volent et s'envolent,
Telles des papillons dorés,
A la vie éphémère.



5sem7c1u.jpg
J'ai pu de mes mains malhabiles,
En attraper quelques uns,
Avec milles précautions et douceur,
Pour ne pas casser leurs ailes si fragiles.

 

 

 

 


comete.jpgCes merveilleuses comètes asynchrones,
Mon offert un rêve au goût de miel,
Envoutant comme une aurore,
Inquiétant comme un Adieu.




Je me trouvais dans un endroit inconnu,kh3inconnu-copie-1.jpg
Qui pourtant m'était très familier,
Etrange, fait de niveaux imbriqués,
De meubles alambiqués aux couleurs chaudes.

 

 

 

 


regard30a.jpgMes yeux allaient et venaient,
Je me promenais avec aisance,
Dans ces lieux mystérieux,
Qui pourtant me rappelaient mon enfance.


canon6.jpg

Il faisait sombre, et c'était mal éclairé,
Et pourtant mes yeux sans doute accoutumés,
Voyaient chaque détail, chaque couleur,
Chaque plante, chaque pierre, chaque arbre.



meridienne.jpg
Bien que personne n'était présent à part moi,
Je n'avait aucune crainte, aucune peur,
Comme si j'étais ici de droit,
Pour observer, tel un spectateur.



33.jpg

Puis j'ai levé les yeux en suivant le tronc,
D'un arbre dont l'écorce dure marquait le vécu,
Avec un corps épais et immense dont je n'aurais put,
Avec deux bras l'enserrer pour l'embrasser.



tilleul-frondaison.jpg
Il était si grand, si haut, si puissant,
Qu'il m'était impossible de discerner les cieux,
Car il recouvrait tout du firmament
Jusqu'au courbe de l'horizon.



Puis, par la magie des rêves, il diminua rapidement,Pin-Parasol-avant.jpg
Son feuillage s'éclaircit sans tomber,
Ses branches rétrécirent sans fletrir,
Sa taille diminua jusqu'à la hauteur habituelle,
D'un bel arbre comme on en voit parfois.




1a12.jpgEt là, j'ai su contempler le ciel...
Une vision saisissante, qui aurait été terrifiante,
Si du rêve elle était devenue réalité.
Mais j'étais pétrifié devant tant de beauté !



Comment décrire ce que mes yeux fermés ont vus ?coulee-lave-398899.jpg
Rouge, noir, jaune, orange : c'était un magma!
Il recouvrait tout le ciel et ses couleurs ondulaient,
Et sur les bords de l'horizon il retombait ; mais sans tomber.




Torrent_de_lave.DSC055641.JPG

C'était d'une telle splendeur, d'une telle majestée!
Cette lave des cieux qui ondulait, bougeait, rayonnait,
Telle le corps d'un magnifique serpent,
Dont les couleurs changeantes restaient toujours dans le même spectre.



Je ne suis pas resté inactif, photographe coucher de soleil
Voulant emporter avec moi ce moment furtif,
Appareil photo en main, je cadrais, je photographiais,
Et je pestais sur ce flash qui se déclenchait,
Futile souci du détail d'un rève qui serait oublié.




gal_18911.jpgJ'étais si heureux de pouvoir contempler,
Un spectacle si grandiose,
Alors que personne autour de moi,
Dans la ville endormi ne manifestait le moindre émois.



Puis, je suis descendu d'un étage, rempart.jpg
Par je ne sais quelle echafaudage,
Dangereux et branlant, manquant de tomber mainte fois,
Sur des terrasses obscures en contre bas.




091201085429706994970841.jpgJe me suis retrouvé dans une immense pièce,
A coté d'un bureau en pierre se tenait 2 militaires,
Ayant plus l'aspect de mercenaires,
Qui me dévisagère rapidement, sans aucune liesse.


mercenaire-copie-1.jpg

L'un s'appelait "Pimitif",
Et dans son dos était dessiné,
Par un habile rasage dans ses poils drus,
Un grand V victorieux ; qui l'eu crut ?!



mercenaire-335955ae5.jpgLe second ne valait guère mieux,
Et leur aspect était vraiment peut engageant,
Mais bien qu'armés jusqu'au dents
Je m'approchait d'eux confiant.


Ils me voyaient, mais m'ignoraient,2260709.jpg
Et préféraient parler entre eux.
Et par la magie du rève, je sus en quelques images,
Le sujet de leur embarassante discussion.



image-8.gif Lors d'un entrainement,
"Pimitif" avait jeté son général dans une fosse en pierre,
Et il l'avait laissé là, agonisant, souffrant, mourant.
Et sans autre question ni remord, ils étaient venus ici.



Je compris que nous nous trouvions ainsi réunis,6781906_2.jpg
Dans le bureau de général occit,
Et curieux, je commençait à regarder autour de moi,
Pour voir ou vivait ce "grand soldat".



53875715animaux-rigolo-jpgA ma gauche, à ma droite, au dessus et derriere,
Se trouvaient des animaux majestueux et merveilleux :
Corail, baleines, requins, éléphants, singes, lions, renards,
Eponges, poissons, chiens, loups, aligators,
Et encore plein d'animaux mystérieux aux formes étranges
Mais ou l'on sent toute la sagesse de ce monde.


Mais tous ses animaux étaient morts, sec et froid,Musees-Museums-40277.jpg
Placés ici pour le seul plaisir égoiste,
D'un homme/monstre mais qui avait la puissance du pouvoir,
Qui lui avait été donnée par une humanité apeurée.



Quel choc !

main.jpg Et je passait ma main tremblante,
Sur ces corps durcis et sans vies,
Sur ces majestés passées, oubliées,
Figés pour l'éternité dans leurs ultimes cris.

Je sentais à travers ma peau leurs âmes,Ocean124689674603_art.jpg
Tristes de n'avoir pas put accomplir leurs destinées,
Arrachés avec violence et sans pitiés,
Par des mains avides au doigts décharnés.



coeur-dechire.jpgEt je me mis a pleurer, le coeur déchiré,
Mon âme saignait, mon corps s'effondrait
Devant tant de pureté sali,
Devant tant d'innocence détruite.


Les deux mercenaires me regardaient,triste.jpg
Le regard attristé et coupable,
Se sentant lâche et responsable,
De n'avoir pas su s'opposer a un tel carnage.



praying011.jpgTout en marchant entre ces corps exposés,
Je continuais de pleurer en passant ma main,
Lentement et avec milles précautions,
En implorant pardon en mon nom.


Puis, l'âme lourde et le coeur gros,ma-cour.jpg
Mes jambes me remontaient lentement,
Par ce qui maintenant,
Ressemblait plus a un echafaud,

 

 

 

arbre.jpgJ'arrivais de nouveau à coté de l'arbre,
Toujours aussi majestueux et beau,
Qui semblait me regarder avec tristesse,
Comme si il partageait ma peine et ma détresse.

 

 

 


Je restais là quelques secondes,1886987005_1.jpg
N'osant pas lever les yeux,
N'osant pas bouger, a peine respirer,
Les épaules allourdies et malheureuses.

 

 

 

 

 

mob2210_1132619961.jpg Lentement je me retournais,
Comme pour vérifier si ce que j'avais vu,
Cette grandeur dechu, cette beauté perdu,
Dont je sentais encore le contact sur mes mains,
Etait toujours presente et une réalité.


Le monde des songes,2264635983_1.jpg
A cette particularité étrange,
De pouvoir effacer en un instant,
Les évènements preccedents.

 

 


balcon1.jpgLa pièce avait disparu, remplacé par un balconnet
Joliment travaillé, avec des colonnes de marbre,
Comme il s'en fait souvent dans les maisons cossues,
De ce beaux pays d'Espagne.

 

 


yeux27.jpgJe levais de nouveau les yeux vers le ciel,
Espérant pouvoir de nouveaux contempler,
Cette magnificence qui saurait me faire oublier,
Cette vision d'horreur déchirante.



Mais ce que je vis fut tout autre,
Et pourtant encore plus beaux !

 


Le ciel était d'un bleu pur à l'horizon,ciel_bleu-copie-1.jpg
De ce bleu unique et magique de notre enfance,
Sans nuage, clair, sans poussiere,
Sans polution visuelle ni sonore.
Un ciel pur, beau, net et clair.


20090420082854_entre-ciel-et-mer.jpg Puis en remontant le regard vers le zenith,
Je vis comme un océan d'eau merveilleuse,
Où tout n'était que féérie et enchantement,
Reflet, lumière, couleur : La mer dans le ciel !


Elle ne tombait pas, elle ne bougeait pas,
Elle tounoyait, ondulait, carressait,
Elle jouait avec les rayons du soleil,
Avec aisance, légèreté et facilité !


De nouveau je pris des photos,
Et Rip était maintenant à mes cotés.
Je la serrais fortement dans mes bras,
Et ensemble on riaient de tant de beauté.

Puis nos regards ce sont croisés,
Le bleu de la Mer du Ciel à ses yeux c'est mélangé
Et la nuit est tombée, mais sans crainte et sans peur,
Car c'était une merveilleuse nuit d'été,
Au ciel merveilleusement étoilée.


Sans nous parler nous nous sommes retournés,
Et là devant nous, se tenait un Palais immense,
Semblable à celui des milles et une nuit,
Dont les tours au toit d'or se perdaient dans le ciel,
Et ses reflets se mélangeaient aux étoiles.

Etrange apparition en vérité !1001 nuits
Nous restions là, l'un dans les bras de l'autre,
N'ayant aucune envie de bouger,
A se demander : maintenant qu'allait t'il se passer ?



238845Puis, le palais disparu, comme dans une fumée,
Comme absorbé lentement et il fut remplacé,
Par un levé de soleil magnifique, magique,
Ou cette lumière si particulière du matin
Nous invite à croire que tout est possible,
Que rien ne pourra nous arreter et que nous sommes sans limite.


Nous sentions sur nos visages cette douce chaleur,18874-1217669192.jpeg
Nos yeux se gorgeaient de ces rayons bienfaiteur,
Et tout autour de nous, de l'horizon à l'horizon,
Il n'y a avait que la beauté naturelle de la Terre :
Verdure des arbres, verdure des champs,
Un douce brise apportait l'odeur d'un océan heureux,
Des oiseaux chantaient pour saluer le soleil,
Des animaux paissaient et passaient au loin,



bouche-dore.jpg

Puis, sans prévenir, les papillons aux ailes dorés,
Sont venus reprendre leurs pensées étoilées,
Et ils s'en sont allés, sans bruits,
Sans doute pour faire réver un autre esprit.


By Baron Eraser

 

 

 

A cloud of ash billowing from Puyehue volcano near Osorno in southern Chile, 870 km south of Santiago, on June 5, 2011. Puyehue volcano erupted for the first time in half a century on June 4, 2011, prompting evacuations as it sent up a cloud of ash that circled the globe.


381923_187518251345795_100002628640063_323692_508085311_n.jpg

 

Un nuage de cendres du volcan Puyehue gonflées à proximité de Osorno dans le sud du Chili, 870 km au sud de Santiago, le 5 Juin 2011. Puyehue est entré en éruption pour la première fois en un demi-siècle sur 4 Juin 2011, incitant les évacuations qu'il a envoyée un nuage de cendres qui fait le tour du globe.

 

Lien d'origine de la photo : http://www.theatlantic.com/infocus/2011/12/the-year-in-volcanic-activity/100209/

Repost 0
Published by Baron Eraser - dans Divers
commenter cet article